CBD et légalité : Contrôle de magasins au Luxembourg

0
1160
Magasin CBD Luxembourg

Un certain nombre de pays membres de l’UE organisent des opérations de contrôle des boutiques revendeuses de produits à base de CBD. Ce fut le cas au Luxembourg, où 34 CBD shop ont été inspectés en 2019, avec saisie d’échantillons, analyse des produits commercialisés et éventuelles poursuites à la clé.

Une exigence de conformité des usages

L’opération menée par les autorités luxembourgeoises, dont les résultats sont à venir, visait à vérifier la conformité des produits à base de CBD avec les législations luxembourgeoise et européenne. En effet, le CBD, cannabinoïde légal, est pourtant sujet à controverses. C’est toute la difficulté de ce marché en plein boom : une offre CBD sans cesse renouvelée, pas toujours en concordance avec un cadre légal strict mais lui aussi en constante mutation.

En ligne de mire : les produits à base de CBD manufacturés hors UE, autorisés dans certains pays, mais interdits dans d’autres. C’est le cas au Luxembourg et en France, où les substances d’utilité pharmaceutique sont interdites depuis peu. Par exemple les décontractants musculaires et les crèmes antidouleurs, réservés au cadre strict de l’exercice pharmaceutique. C’est d’ailleurs ce que soulignait un gérant de magasin inspecté : il est impératif de s’informer régulièrement quant à la validité de l’usage (médical, cosmétique, alimentaire, etc.) et des composants des produits CBD mis en rayons.

Le taux de THC autorisé varie d’un pays à l’autre

C’est l’autre difficulté à laquelle les CBD shop européens doivent faire face : certains paramètres de la réglementation en matière de commercialisation de produits récréatifs à base de CBD varient d’un territoire à l’autre. Au Luxembourg, seuls les produits ne dépassant pas 0.3% de THC (le cannabinoïde issu du cannabis ayant des propriétés psychotropes) sont autorisés, contre 0.2% en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commencez votre commentaire
Nom