Ile Maurice autoriserait le cannabis médical

0
5984

 

Le marché du chanvre prend de l’ampleur au niveau mondial et pèse aujourd’hui plusieurs centaines de millions de dollars. De plus en plus de pays adhèrent à cette économie en plein essor, en légalisant le cannabis médical voir dans certains pays en dépénalisant le cannabis récréatif. Aujourd’hui, c’est le tour de l’Ile Maurice qui vient d’autoriser la culture du chanvre industriel.

Des premiers pas en douceur

Le gouvernement mauricien a décidé d’explorer les usages industriels du chanvre. Pour commencer cette nouvelle aventure dans cette filière agricole, la phase pilote consiste à planter cinq kilos de différentes variétés de chanvre industriel. Ce sont le ministère de l’Agro-industrie et le FAREI (Food and Agricultural Research Extension Institute) qui supervisent ce projet. Comme les autres pays producteurs de chanvre industriel, l’Ile Maurice cultivait le chanvre afin d’en extraire l’huile ou bien pour ses graines et ses fibres. Le chanvre peut-être utilisé pour fabriquer des tissus, des sacs, des produits cosmétiques ou bien pour être ajouté dans la nourriture d’oiseaux. Mais le plus grand intérêt des Mauriciens face aux chanvres c’est l’autorisation de l’usage médical de l’huile de cannabis.

En voie pour la légalisation du CBD à usage médical

L’île Maurice n’envisage pas de légalisation du THC à des fins thérapeutiques, même si cette molécule à fait ses preuves dans de nombreux pays. Par contre, c’est uniquement le CBD qui intéresse cette île de l’océan Indien. Cette huile de cannabis pourrait soulager la douleur des maladies de certains patients. Le cannabidiol contenu dans le chanvre industriel est une molécule très populaire ces dernières années et ses bienfaits sur le corps et l’esprit sont très recherchés.Le CBD pourrait être également efficace pour lutter contre la maladie d’Alzheimer.

L’ouverture de l’Île Maurice à ce nouveau marché peut être extrêmement positif pour l’économie. Le CBD est un secteur prometteur et florissant qui peut devenir une industrie porteuse d’emplois. Les anciennes infrastructures de l’agriculture de la canne à sucre pourront être facilement converties, un atout de taille pour l’île.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commencez votre commentaire
Nom