Cannabis thérapeutique en France: Des expérimentations en cours

0
925
cbd expérimentation france

A partir de 2020, entre 1500 et 3000 patients français pourraient participer à une étude sur l’usage du cannabis à usage médical menée par l’ANSM, l’Agence national de sécurité du médicament. Il s’agirait de mesurer les effets thérapeutiques sur des pathologies réfractaires aux traitements classiques de la douleur ainsi qu’en soins palliatifs.

Une étude menée pendant deux ans, pilotée par l’ANSM

Le 19 juin 2019, l’ANSM a annoncé sa validation d’un programme expérimental dédié aux applications thérapeutiques du cannabis en matière de prise en charge de la douleur. L’étude devrait durer deux ans (traitement, suivi des patients, récoltes et analyse des données), concernerait 1500 à 3000 patients et serait lancée en 2020, avec, à terme, l’éventuel projet de généraliser l’inclusion du cannabis thérapeutique aux soins de support.

Le cadre du protocole de recherche de l’ANSM est d’ores et déjà bien identifié. Seul un groupe de médecins volontaires et spécialistes de la douleur sera autorisé à prescrire le produit, et ce uniquement dans les cas suivants :

  • douleurs neuropathiques ;
  • douleurs liées aux épilepsies sévères ;
  • soins de support en cancérologie ;
  • douleurs liées à certaines maladies neuromusculaires (sclérose en plaques notamment) ;
  • soins palliatifs.

Le gouvernement se disant favorable, ce projet expérimental pourrait bien être validé par le ministère de la Santé dans les prochains mois.

Formuler des protocoles spécifiques à chaque pathologie

Il s’agit d’étudier les effets d’un cannabis thérapeutique administré sous différentes formes, de manière à définir, pour chacune des pathologies indiquées, le protocole de prise en charge de la douleur le plus efficace : traitement immédiat (en cas de douleur paroxysmiques, par exemple) à action de fond, donc prolongée. Cela inclut la mise au point de formules de dosages des deux composés du cannabis, le THC et le CBD.

En effet, on sait déjà que certaines épilepsies sévères exigent une quantité plus importante de CBD contre plus de THC dans le cas de douleurs neuropathiques (symptomatiques de sciatiques, par exemple).

Un traitement réglementé

En France, le cannabis demeure une substance catégorisée stupéfiante. Il n’est donc pas question, toujours dans le cadre de l’expérience de l’ANSM, de prescrire le produit sous sa forme récréative usuelle (distribution de fleurs séchées ou d’huiles à fumer, par exemple), mais bien via l’administration de médicaments clairement identifiables : capsules d’huile, vaporisateur d’extrait de fleurs séchées, solutions buvables, etc. Ces derniers seront prescrits via des ordonnances sécurisées.

Généraliser l’usage du cannabis en tant que soins de support ? De quoi soulager à terme des dizaines de milliers de patients français sujets à des douleurs réfractaires, parfois consommateurs de cannabis et désireux d’accéder à un confort de vie en toute légalité.

À noter que l’usage du cannabis thérapeutique en France devrait coûter à chaque patient entre 10 et 15€ par jour selon certaines estimations, soit environ 500€ par mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commencez votre commentaire
Nom