Une équipe de chercheurs français étudie l’action du CBD sur le cancer du pancréas

0
1048
étude CBD et cancer

l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien (IPHC), rattaché à l’université de Strasbourg, mène actuellement un programme de recherche innovant sur l’interaction entre CBD et cellules cancéreuses pancréatiques. Le docteur Christian D. Muller, également membre de l’association IFCM I Care, dédiée à la promotion de l’utilisation du chanvre thérapeutique en matière de soins de support, dirige le projet. 

Un protocole innovant

Il s’agit d’étudier l’action thérapeutique du CBD et d’extraits de chanvre thérapeutique enrichis en CBD sur le cancer du pancréas, l’un des cancers les plus agressifs et les plus meurtriers. À expérimentation innovante, méthode innovante ! En effet, l’équipe du docteur Muller utilise un procédé de culture cellulaire 3D, sous forme de perles liquides.

Cette méthode permet d’obtenir un modèle plus représentatif des tumeurs cancéreuses (tumeur et métastases) : les cellules cancéreuses sont déposées sur des particules de polymère, qui formeront des perles liquides, un environnement étanche. Les chercheurs disposent ainsi d’un milieu expérimental similaire à celui de l’organisme humain, sans avoir recours à des sujets animaux. Les premiers résultats n’ont pas encore été publiés mais ils semblent très encourageants.

Les chercheurs disposent ainsi d’un milieu expérimental similaire à celui de l’organisme humain, sans avoir recours à des sujets animaux. Les premiers résultats n’ont pas encore été publiés mais ils semblent très encourageants.

Le confort de vie des patients au cœur du projet

Le docteur Muller, membre de l’association UFCM I Care, explique soutenir l’utilisation d’un CBD médical. Il a lui-même observé, à titre personnel, l’efficacité de la molécule, qui atténue, voire soulage, certains effets secondaires liés au cancer et à son traitement (intense fatigue, douleurs, nausées, perte d’appétit). Au fur et à mesure des rencontres au sein de l’association, il s’intéresse plus particulièrement aux huiles de CBD et à leur action sur des cellules cancéreuses in vitro. C’est d’ailleurs un membre d’UFCM I Care qui finance une partie du projet expérimental.

® L’association UFCM I Care regroupe autant de professionnels de la médecine (médecins, chercheurs, membres de la communauté scientifique) que de patients désireux d’améliorer leurs conditions de vie en toute légalité. Elle soutient l’utilisation des chanvre et cannabis thérapeutiques en matière de soins de support (traitement de la douleur et des symptômes liés à certaines pathologie).

Zoom sur l’action thérapeutique du CBD sur le cancer

La communauté internationale reconnaît les intérêts thérapeutiques du CBD, et notamment ses effets anti-inflammatoires, antispasmodiques et antinauséeux. La molécule est particulièrement utilisée dans le cadre de protocoles de soins de la sclérose en plaque (au Canada par exemple). Elle est en mesure de remplacer certains opioïdes, utilisés traditionnellement pour soigner la douleur, sans générer de phénomène de dépendance ou d’accoutumance.

En France, la mise sur le marché de médicaments intégrant le CBD n’est pas encore à l’ordre du jour. On pense notamment à la question du SATIVEX (antidouleur sous la forme d’un spray buccal disponible à l’étranger), dont la commercialisation est retardée depuis plusieurs années.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commencez votre commentaire
Nom