La Chine prend d’assaut le marché des produits CBD

0
2249

La production de CBD et de produits CBD, cette nouvelle filière industrielle, explose un peu partout dans le monde. Cosmétiques, produits de bien-être, e-liquides à vapoter : le marché est exponentiel. Rien qu’aux Etats-Unis, on estime sa valeur à près de 20 milliards de dollars d’ici à 2022. Depuis 2017, la Chine déploie ses atouts pour elle aussi investir une part du gâteau.

La Chine, premier producteur mondial de chanvre cultivé

La Chine, avec près de la moitié du tonnage mondial, est d’ores et déjà positionnée comme le premier producteur de chanvre. Une culture très rentable, qu’elle destinait à diverses filières industrielles telles que la papeterie et bien sûr le textile, ainsi qu’aux pays importateurs de chanvre – aux Etats-Unis, par exemple, la culture du chanvre était prohibée jusqu’à très récemment. L’arrivée du CBD (appelé aussi cannabidiol) et des produits de consommation courante à base de CBD a changé la donne. Alors que la République populaire interdit la commercialisation et la consommation de CBD sur son territoire (quel que soit l’usage : pharmaceutique, alimentaire, bien-être), elle autorise de plus en plus de provinces très productives à investir le marché de l’extraction du CBD.

Des licences délivrées au compte-gouttes

En 2017, Hanman Investment devient le premier groupe chinois à obtenir le précieux sésame, une licence qui l’autorise à cultiver près de 650 hectares de chanvre à CBD dans la région du Yunnan, et à s’équiper d’une ligne d’extraction et de transformation de la molécule. L’objectif : implanter la Chine sur le marché des produits dérivés du CBD (huiles et cristaux, notamment), extrêmement lucratif à l’étranger. Depuis, le groupe a développé l’implantation de filiales sur les territoires américain et canadien. Aujourd’hui, la province du Yunnan couvre environ 14500 hectares de chanvre à CBD, soit quasiment l’équivalent de l’ensemble de la production française. Et elle n’est plus seule !

Le CBD « made in china », à prendre avec des pincettes ?

On le sait, les capacités de production chinoises sont illimitées, dans des conditions de rentabilité extrêmes. En conséquence, les produits CBD made in China à prix bas inondent le marché. Compte tenu d’un éventuel différentiel entre normes sanitaires de pays producteur à pays distributeur, peut-on douter de la qualité du CBD chinois ? La question mérite d’être posée. Au Etats-Unis, par exemple, les résultats d’une campagne nationale d’analyse d’environ 250 produits CBD en libre circulation montrent que 70% d’entre eux contiennent des agents chimiques néfastes pour la santé des consommateurs (Glyphosate et Bisphénol A entre autres). Des traces que certains industriels américains du CBD attribuent au chanvre importé de Chine.

En attendant, à propos du CBD en France, le cadre régulant la vente de produits CBD étant très strict, mieux vaut se tourner vers des distributeurs français. Ils sont la garantie que leur marchandise est conforme à la législation en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commencez votre commentaire
Nom